Pourquoi tous les simulateurs du bâtiment ne sont pas tous pareils

Reading Time: 3 minutes

Si vous cherchez à optimiser votre formation pour opérateurs en investissant dans des simulateurs d’équipements lourds, il est important de ne pas oublier que tous les simulateurs sont différents. La plupart des opérateurs expérimentés vous diront que lorsqu’ils travaillent sur un équipement, la machine devient un prolongement d’eux-mêmes, elle leur donne la faculté unique d’identifier la marque de la machine sur laquelle ils sont assis d’après le bruit du moteur ou instinctivement (comme l’a déclaré un directeur de formation, « à vue de nez ».)

Sur du matériel de terrassement ou de levage, il est important de savoir réagir aux réponses de la machine afin d’optimiser ses capacités et, dans de nombreux cas, d’économiser du temps et de l’argent. Certaines techniques ne peuvent pas être enseignées, elles ont besoin d’être pratiquées pour être ressenties, comme par exemple savoir profiter de l’élan d’un balancement pour déplacer les charges plus rapidement sur une grue ou utiliser l’inertie d’une chargeuse sur pneus pour remplir le godet plus rapidement en augmentant sa force de coupe. Jusqu’à présent, cela était possible uniquement sur du matériel réel, sur lequel une mauvaise manœuvre peut s’avérer coûteuse et dangereuse. Mais grâce à la Smart Training TechnologyTM de CM Labs, les étudiants peuvent désormais faire l’expérience du comportement de la machine sur un simulateur Vortex.

Smart Training Technology TM de CM Labs

La Smart Training Technology regroupe les logiciels propriétaires et brevetés de CM Labs. Elle permet des simulations qui ont été conçues grâce à la modélisation et à la reproduction minutieuses des données de machines réelles, des systèmes hydrauliques au comportement du moteur, en passant par les sons de la machine. Sa précision est garantie par plus de 20 000 tests automatisés réalisés quotidiennement et des efforts continus de recherche et développement.

Grâce à la Smart Training Technology TM, les simulateurs Vortex saisissent la relation entre toutes les pièces de la machine et garantissent que les réactions reflètent celles du matériel réel. Tous les éléments, le godet de l’excavatrice qui creuse dans la boue, l’effet de contrecoup de la chargeuse-pelleteuse, le glissement des chenilles du bulldozer, la traction des pneus de la chargeuse sur pneus et la déflexion de la flèche de la grue sont répliqués avec précision pour fournir l’expérience la plus réaliste, tous ayant été testés sur le terrain par des experts en la matière tels que des ingénieurs d’exploitation et de grands équipementiers. Les équipementiers partenaires de CM Labs confirment que les simulateurs Vortex reflètent fidèlement le ressenti et le comportement de leur propre matériel. Le logiciel exploité par la Smart Training Technology TM est même utilisé par plusieurs équipementiers pour concevoir et créer du matériel réel.

La Smart Training Technology TM permet aux étudiants de s’entraîner dans des environnements difficiles où la réaction physique du simulateur leur permet d’explorer les capacités et les limites du matériel. Elle leur permet également d’exécuter des scénarios en toute sécurité, tels que des levages critiques qui peuvent être extrêmement dangereux dans le monde réel. Pour faire simple, c’est ce qui distingue une simulation remarquable d’une simulation de jeux obsolète. Cette technologie contribue également à accélérer la courbe d’apprentissage, à renforcer la confiance des opérateurs et à éviter la formation négative pour fournir aux opérateurs les compétences les plus transférables, en dehors du matériel réel.

Des clients réels, des résultats réels

Des grandes entreprises de bâtiment aux petites et grandes écoles de formation, les résultats parlent d’eux-mêmes. Les clients qui ont opté pour les simulateurs Vortex de CM Labs ont réalisé d’importantes économies, accru leur productivité, augmenté le taux d’engagement des apprenants et formé des opérateurs plus robustes et plus sûrs d’eux.

Lorsque Conewago Enterprises a commencé à utiliser un simulateur Vortex pour la formation des opérateurs de grue, l’entreprise a réduit les coûts de formation d’environ 30 000 USD par opérateur. Qui plus est, la réduction des temps de cycles de l’excavatrice a permis d’économiser de 13 000 à 40 000 USD par projet.

Crane Industry Services a découvert qu’une heure sur un simulateur Vortex correspondait à quasiment 4 heures sur une grue tout en offrant un enseignement en salle de classe pour analyser des situations tangibles avec les étudiants.

La première fois que Gary James, formateur principal chez Next Gen Equipment Training, s’est assis dans un simulateur Vortex, il a été « époustouflé par le réalisme ». Gary a poussé l’expérience plus loin en constatant les capacités uniques du simulateur lorsqu’il a rempli un camion-benne les yeux bandés en utilisant le module de formation pour excavatrices.

D’après la National Skills Coalition, les emplois dans des secteurs tels que le bâtiment et la fabrication représentent 53 pour cent du marché du travail américain, et pourtant, seulement 43 pour cent des travailleurs sont suffisamment formés. L’intégration de la simulation appropriée dans votre formation sur les équipements lourds permet de mettre en œuvre une formation basée sur les compétences qui peut garantir une main-d’œuvre résiliente et expérimentée.

Vous aimeriez en savoir plus ? Inscrivez-vous à notre webinaire pour découvrir comment utiliser la simulation pour former efficacement votre équipe en toute sécurité.

How to use simulation for safe and effective crew training

Webinar

Don't forget to share this post

Related Posts